Institut Bergonié
Accueil Pour les patients DISSPO-CARE Centre d'évaluation et de traitement de la douleur
Envoyer Imprimer PDF

centre d'évaluation et de traitement

de la douleur

Département du DISSPO - CARE

doloquium






Ivan Krakowski et Laurent Labrèze, coordinateurs


Unité de Traitement de la Douleur Chronique
L’unité de traitement de la douleur chronique est devenue Centre d’Evaluation et de Traitement de la Douleur. Il prend en charge toutes les douleurs chroniques rebelles. L'organisation de l'Unité permet des hospitalisations programmées, des interventions ponctuelles dans les services de soins, des consultations interdisciplinaires.
Vous pouvez obtenir un rendez-vous pour une consultation par l'intermédiaire de votre médecin traitant ou de votre médecin vous prenant en charge à l'Institut Bergonié.

 

DOLOQUIUM

DOLOQUIUM a été mis en place le 1er août 2010.
DOLOQUIUM = Espace où l’on peut parler de douleur pour en comprendre le sens, aider à la supporter, à la dompter. Néologisme construit à partir de dol (= douleur) , loqui (du latin = parler) et le suffixe « ium » ( issu du latin et signifiant un lieu)

Qui sommes-nous ? Des professionnels de santé sensibilisés et formés à la prise en compte des douleurs rebelles.
Quelle est notre devise ? Dignus est intrare
Où sommes–nous ? A l’entresol, près du service de radiologie, à l’ancien emplacement de la scintigraphie.
Qui recevons-nous ?
- les patients douloureux chroniques de diverses affections pathologiques mal calmés malgré les approches médicales et psychologiques bien conduites. Nous leur proposons notre aide adaptée à leur situation dans les limites de nos compétences.

Les patients sont accueillis en consultations et/ou en hospitalisations de jour en fonction des actes prodigués.
Les patients arrivent par l’accueil des hospitalisations et une signalisation visuelle indique le lieu dédié à cette activité.

- les professionnels de santé dans le cadre de stages spécifiques et officiels (diplômes universitaires de la douleur (DU, DIU, Capacité DESC), en hypnose médicale en psychologie de la santé etc…)

Activité 2014
 
Consultations :
• Cinq médecins participent aux consultations douleurs chroniques. Plus de 1 000 patients ont été suivis en 2014. Une augmentation de 5 % des consultations de douleur chronique a été notée pendant cette période (2 276) ce qui fait une moyenne de 43 patients pris en charge par semaine. Cette augmentation es demandes a dû être gérée avec un délai de rendez-vous  quasi identique (environ 20 à 30 jours). On note une importante augmentation des demandes de consultations non cancéreuses (rhumatologiques, neurologiques et psychiatriques)
• Des séjours de courte durée (ESTC, TENS, magnétothérapie, bloc analgésique, traitement topique capsaïcine, hypnothérapie, éducation thérapeutique assurée par l’IADE Douleur…)

Pompes intrathecales : les liens privilégiés avec le département d’anesthésie nous ont permis de poser des indications de pompes intrathecales. Une dizaine de pose ont été faites à l’Institut Bergonié. Environ 3 patients sont en permanences gérés (recharge des pompes) sur place.

Lien avec la neurochirurgie du CHU : la continuité des soins est proposée à plusieurs patients avec prise en charge par le service de neurochirurgie du CHU, essentiellement pour la neurostimulation médullaire, mais également pour la pose de cathéters intrathécaux.

RCP : une cinquantaine de dossiers ont été revus en RCP douleur réfractaire. Cette RCP propose de donner une solution pluridisciplinaire à des situations douloureuses cancéreuses complexes ou réfractaires dans un délai très court (entre 5 et 10 jours) pour permettre une prise en charge rapide. 30 % des décisions relèvent de la radiologie interventionnelle complexe (radiofréquence, cryothérapie, cimentoplastie) et environ 20 % des décisions relèvent de l’analgésie péri médullaire et des pompes intrathecales.

Recherche : Deux internes ont été coachés pour la préparation de leur thèse de doctorat :
• Étude rétrospective de l’évolution de la douleur par emploi de QUTENZA depuis l’AMM dans les douleurs neuropathiques
• L’impact de l’hypnose péri-opératoire à visée anxiolytique sur l’apparition d’un « syndrome douloureux post mastectomie ».

Vue complète (Chiffres Activité) de l'année en cours (PDF) : cliquer ici

Archives

Vue complète (Chiffres Activité) de l'année 2013 (PDF) : cliquer ici
Vue complète (Chiffres Activité) de l'année 2012 (PDF) : cliquer ici

Vue complète (Chiffres Activité) de l'année 2011 (PDF) : cliquer ici
Vue complète (Chiffres Activité) de l'année 2010 (PDF) : cliquer ici

 

bergonewsn23

Faire un don

ATRIVM

Culture et santé



Editorial

Federation des CLCC

Associations

Kiosque